Est-ce que tu t’es déjà posé cette question, s’il fallait rechercher la perfection alimentaire ? Je t’explique comment cette recherche se transforme en perfectionnisme alimentaire.

Les conseils alimentaires

Nous sommes sans cesse bombardés de conseils alimentaires. La plupart de ces conseils sont d’ailleurs non-sollicités : la publicité du yaourt qui va résoudre ton microbiote vient à toi, ta belle-mère mine de rien te parle de sa cure d’oméga 3, la collègue de bureau te vante la grande compassion de la représentante de WW (et en plus, elle est Diet ! C’est pas génial ça ! ). 

Evidemment, tu prêtes une oreille attentive à tous ces conseils alimentaires, au cas où – tu trouverais LE truc qui va enfin marcher pour toi. Tu sautes de conseil en conseil, à la recherche DU conseil, de L’Aliment, de LA cure, du Protocole qui va enfin résoudre tes soucis. 

La perfection alimentaire

En même temps, dans ta tête, tu tries les aliments entre  : les aliments sacrés (ceux issus de tous les bons conseils alimentaires) et les aliments honteux (évitons les aliments gras, salés, sucrés). 

Et tu fais ça depuis combien d’années ? Je me permets de te demander, car je crois que le temps passe, et que tes préoccupations n’ont pas disparu – au contraire elles se seraient peut-être bien accentuées. 

Donc tu es bloquée dans cet étau infernal, et tu souffres (si si, je sais bien ce que c’est cette souffrance, je suis passée par là et je parle au quotidien avec des femmes comme toi). Et que fais-tu de cette souffrance ? Tu la repousses le plus loin possible, et tu te remets en quête d’une solution qui va enfin marcher pour toi. 

Le perfectionnisme alimentaire

Voilà, ce que je te décris ici, c’est le perfectionnisme alimentaire. C’est la recherche perpétuelle d’aliments qui vont nous rendre parfaite. Nous souffrons toutes de ce terrible syndrome de la perfection alimentaire, et ce n’est pas de notre faute. Nous baignons dans le perfectionnisme alimentaire au quotidien ! 

Voici les 5 caractéristiques du perfectionnisme alimentaire : 
– Classification des bons et des mauvais aliment
– Recherche perpétuelle du SUPER-aliment ou méthode miracle
– Fort jugement sur le surpoids
– Lien très fort entre alimentation & bonne santé 
– Lien fort entre sport & bonne santé

Mais c’est bien, non, ce perfectionnisme alimentaire ? 
Oui, c’est bien pour un faible pourcentage de la population, pour qui les super conseils alimentaires fonctionnent. 
❌  Non, parce que pour la majorité des gens (les habituées des régimes & des restrictions, les hypersensibles, celles qui ont vu leur maman au régime toute leur vie, celles qui ont besoin de prendre du plaisir dans la nourriture), ça ne fonctionne pas. Et ça dégénère en : 
> Alimentation troublée
> Trouble alimentaire
> Yo-yo du poids
> Surpoids
> Obésité

Les conséquences de la recherche de la perfection alimentaire

Halte donc au perfectionnisme alimentaire ! La perfection dans le domaine alimentaire est une illusion complète, qui fait beaucoup de dégâts

Le perfectionnisme alimentaire abime le corps : 
> Instabilité du poids
> Carences
> Troubles hormonaux

Le perfectionnisme alimentaire abime le coeur : 
> Culpabilité
> Sentiment de honte & d’impuissance
> Stress & anxiété ++

Le perfectionnisme alimentaire abime le mental :
> Ruminations fortes
> Déprime
> Forte négativité

La bonne nouvelle ? Le perfectionnisme n’est pas une fatalité ! 

Si tu as envie de passer tes journée à penser à autre chose qu’à l’alimentation, tu es au bon endroit ! 

Crédit photo luke-michael-1cWZgnBhZRs-unsplash